Share
  • Writer

Choi Seung-ja

  • Birth
    1952 ~
  • Occupation
    Poet
  • First Name
    Seung-ja
  • Family Name
    Choi
  • Korean Name
    최승자

Description

  • English
  • French
  • Choi Seung-ja was born in 1952 and made her literary debut in 1979. Shortly afterwards, she became the icon of youth and freedom in Korean literature. She lived through the 1980s, the Dark Age in modern Korean history, both in political and social aspects, and she was called “the common pronoun of the 80s’ poets.” Her works include The Love Of This Age, A Merry Journal, The House Of Memory, My Green Grave, Lonely And Faraway.

     

     

    Source URL: https://www.theguardian.com/books/translation-tuesdays-by-asymptote-journal/2017/jan/24/translation-tuesday-three-poems-by-choi-seung-ja

  • La poésie de Choi Seung-ja peut être caractérisée comme la langue du désespoir. Le désespoir de Choi, cependant, n'est pas une chose accablante qui noie le lecteur dans la noirceur mais il renvoie paradoxalement à une certaine détermination de poursuivre la vie de manière plus vigoureuse encore. Son premier recueil de poèmes Un amour de cette génération (Isidae-ui sarang) explore la destruction du sens de la vie dans la société moderne tout étant dans le même temps un appel à l'amour et à la liberté. Son deuxième volume de poésie Un joyeux journal (Jeulgeo-un ilgi) dépeint les vies tragiques qui n'arrivent à trouver du sens que dans des situations extrêmes1.Pour atteindre la parfaite affirmation de la vie, Choi choisit de rejeter le monde dans sa globalité. Cette perspective du tout-ou-rien de la vie, que certains critiques ont appelé « l'écriture méthodique du désespoir » a été le fondement de son imagination poétique. Dans Le désespoir du souvenir (Gi-eogui jeolmang), la poète fait une autre déclaration paradoxale : « la poésie peut être vaincue en l'écrivant ». Le noirceur parfois extrême contenue dans sa poésie devient, à son tour, le matériel pour une nouvelle poésie et l'écriture de cette poésie est une force pour surmonter le désespoir ou la mélancolie. En d'autres termes, le poète qui a choisi le « désespoir » comme méthode ou comme imaginaire poétique doit être ouvert à tout, doit être vide à l'intérieur afin qu'il puisse tout accepter et absorber. Ce vide, pour ainsi dire, est l'élan derrière l'imagination poétique de Choi Seung-ja

     

    Source URL: https://fr.wikipedia.org/wiki/Choi_Seung-ja

Translated Books (3)

Report/Texts (1)